Notre actualité

Journée mondiale pour le droit à l’avortement

Rassemblement vendredi 28 septembre 2018 à 18h place Kléber à Strasbourg

Le 28 septembre est la journée internationale pour le droit à l’avortement dans le monde. Aujourd’hui, ce droit est encore loin d’être acquis, que ce soit en Europe ou dans le reste du monde (comme le montrent les combats portés par les féministes de la Pologne à l’Argentine).
En France, bien que le droit à l’IVG soit inscrit dans la loi, il reste en pratique très menacé, d’un côté par les pouvoirs publics, de l’autre par des mouvements de haine misogyne portés par la droite catholique réactionnaire.
Rassemblons-nous donc pour exiger haut et fort la préservation de ce droit à l’IVG, et de réelles mesures pour que ce droit soit effectif pour tous-tes, quelle que soit l’âge, l’origine, la nationalité, la situation sociale (à l’heure actuelle, certaines femmes doivent se résoudre à partir à l’étranger pour avorter et d’autres ne pourront pas se le mettre faute de moyens), l’orientation sexuelle et l’identité de genre d’une personne.
Nous revendiquons donc
– l’extension du délai pour avoir accès à l’IVG à 22 semaines d’aménorrhée
– la suppression de la clause de conscience pour les professionnels de santé
– une IVG libre et gratuite pour toutes, résidentes ou non, avec ou sans papier.
Rassemblons-nous vendredi 28 septembre 2018 place Kléber à 18h pour faire entendre notre voix.
NOTRE CORPS, NOTRE CHOIX

https://www.facebook.com/events/1752820044787018/?ti=as

AGISSONS, UNISSONS-NOUS ET AMPLIFIONS LA MOBILISATION

Mobilisation des Retraité.e.s 14 juin à 14 h Place Kléber à Strasbourg

L’énorme succès des manifestations : le 28 septembre et le 15 mars dans plus de 160 villes, a incité le premier ministre à effectuer un tout petit geste : exonérer d’augmentation de la CSG quelques retraités… en 2019.
Ce premier recul reste bien trop limité pour calmer la colère des retraité-e-s, c’est un encouragement à une mobilisation encore plus massive pour obtenir la suppression de l’augmentation de la CSG.
L’intersyndicale des 9 a décidé une journée d’action nationale décentralisée des retraité-e-s le JEUDI 14 JUIN dans tous les départements.
Cette journée permettra d’accentuer la pression sur le gouvernement et sur les parlementaires qui ont notamment voté la loi de Finances 2018 et la loi de Financement de la Sécurité Sociale 2018.
A Strasbourg : 14 juin à 14 h Place Kléber à Strasbourg

Tous dans la rue pour une fonction publique de qualité

22 MAI 2018 Manif pour donner un avenir à la Fonction publique 14 h place Kléber à Strasbourg

Réunies le 10 avril 2018, les organisations syndicales CFE/CGC – CFTC – CGT – FAFP – FO – FSU – SOLIDAIRES réaffirment qu’elles ne partagent ni l’orientation, ni la méthode, ni le calendrier proposé par le gouvernement dans son document d’orientation intitulé « Refonder le contrat social avec les agents publics. » Les organisations ne partagent pas davantage les objectifs poursuivis par le gouvernement consistant à réduire le périmètre de l’action publique avec la perspective d’abandon voire de privatisation de missions publiques.
Les organisations sont attachées à une Fonction publique rendant des services de qualité à toutes et tous les usager-es sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale, à la nécessité aussi de conforter les agent-es dans leurs rôles et dans leurs missions.

Elles appellent les agent-es à une nouvelle journée de grève et de manifestations dans l’ensemble de la Fonction publique le 22 mai prochain.
L’UD appelle toutes les structures du département à participer activement à cette manifestation.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UD CGT 67 DU 14 MAI 2018

Non au racisme, oui au football !

L’UD CGT 67 exprime toute sa fraternité et sa solidarité envers l’AS Benfeld, son équipe et ses supporters(trices) après l’agression de trois de ses joueurs Kerfalla Sissoko, Moudi Laouali et Loïc Huinan.
En plein match, alors que l’AS Benfeld est une référence en matière de fair-play, des joueurs ainsi que le public de l’AS Mackenheim ont insulté puis agressé physiquement au couteau l’AS Benfeld en ciblant ses joueurs noirs.

Le racisme et la violence n’ont pas leur place ni dans le football ni ailleurs. Le football doit être une école de la solidarité, du respect des autres, du partage et de l’esprit d’équipe.
De nombreux syndicalistes CGT sont aussi engagé.es dans le sport en général et le football en particulier. C’est le mouvement ouvrier qui a jeté les bases du football populaire français en créant des clubs ouvriers comme le Red Star ou l’Egalitaire.
Nous demandons au Procureur de la République ainsi qu’à la LAFA de diligenter immédiatement une enquête sur ces faits qui ne doivent pas rester impunis.
Non au racisme, oui au football !

19 avril : journée de convergence des luttes

Emplois, Salaires, Protection Sociale, Services Publics

Pour le Progrès Social et Contre le Plan Macron

Appel à la Grève et Manifestation Jeudi 19 Avril 2018

Contre la destruction de notre protection sociale

Le plan Macron c’est la destruction de notre système de protection sociale au seul profit des actionnaires et de la finance. Désormais, les « députés Axa » sont aux aguets pour s’attaquer à notre sécurité sociale. Faut-il se rappeler :

La suppression du Code du travail au profit d’une loi des patrons dans chaque entreprise

La suppression des emplois d’avenir pour les jeunes et le plan social contrats aidés

La hausse de la CSG et la baisse des APL pendant que l’ISF est supprimé

Le contrôle accru des privés d’emplois pour mieux les radier.

L’Antidote au Plan Macron : Emplois, Salaires, Protection Sociale !

Partout dans nos établissements engageons le dialogue et le débats avec nos collègues dans le cadre d’assemblées générales de salariés

Partout recherchons l’unité syndicale

Partout proposons la convergence des luttes et construisons le rapport de force

Faisons reculer Macron et son gouvernement !

Manifestation interprofessionnelle 19 AVRIL 2018 à 14 H PLACE DE LA GARE à STRASBOURG

Tract du 19_avril__2_

22 MARS 2018

Une mobilisation puissante qui appelle des suites !

Quelques 5000 manifestants se sont mobilisés ce 22 mars à Strasbourg, pour défendre le statut des fonctionnaires et des cheminots et un service public de qualité.

Mais dans le défilé il y avait également de nombreux salariés du privé qui étaient là sur leurs propres revendications tout comme les retraités et les salariés des EHPAD.

 

MANIFESTATION 22 MARS 2018 A 14 H A STRASBOURG

Le 22 mars une journée de lutte et de manifestation des salariés du public comme du privé.

Les annonces de Macron-Darmanin nous imposent de construire le rapport de force pour nous opposer aux ordonnances et au démantèlement de tous les services publics.

Car aujourd’hui plus qu’hier encore le service public et la cible du libéralisme.

L’objectif du gouvernement est de démanteler à travers les ordonnances Macron tous les services publics en commençant par faire sauter le 1er verrou que sont les statuts et introduire la concurrence et la privatisation de tous les services publics.

Les services publics, la fonction publique et le secteur public ont été fortement développés à la Libération, et renforcés au début des années 1980 (nationalisations, statut des fonctionnaires…).

Depuis, les attaques contre ces secteurs se sont multipliées : « ouverture du capital », organisation des entreprises publiques calquée sur le modèle privé, voire privatisations des entreprises publiques, remise en cause des fonctions sociales et économiques de l’État, affaiblissement des statuts particuliers des entreprises publiques et du statut général des fonctionnaires, fermeture de nombreux services publics « de proximité ». Ces logiques trouvent leur concrétisation dans la révision générale des politiques publiques et se poursuivent depuis 2012 avec la politique dite de « modernisation de l’action publique », le programme Action Publique 2022 et la réforme territoriale, qui portent à la fois sur l’organisation des services de l’État et des collectivités locales.

Ces réformes visent à adapter notre pays à la compétition économique libérale mondiale et européenne et à la réduction des dépenses publiques sous la pression des règles et diktats européens.

Parallèlement, il a été mené une offensive idéologique contre les services publics et leurs agents, afin d’opposer les salariés du public et ceux du privé.

En même temps cette cure d’austérité est appliquée aux salariés du secteur privé à travers notamment les lois El Khomri et maintenant les ordonnances MACRON où la loi cède la place aux accords collectifs, y compris pour décider des règles de négociation et de représentation des salariés.

Or, la négociation collective est déséquilibrée au profit du patronat : primauté à l’accord d’entreprise, libre choix du périmètre de négociation, contournement des syndicats, diminution sévère des moyens des IRP, mais aussi des accords collectifs à l’abri du juge.

Les droits fondamentaux sont ainsi bafoués (force du contrat individuel, droit au recours, droit à la réparation) ou détournés (principe constitutionnel de participation).

Passant ainsi de la protection des salariés à l’organisation des rapports sociaux au service de la rentabilité financière.

La CE de l’UD réunie hier a décidé d’appeler toutes ses structures publiques et privées à se rassembler pour faire du 22 mars 2018 une grosse journée de manifestation.

Elle invite les syndicats du privé à se mobiliser sur leurs propres revendications et rejoindre les fonctionnaires dans la rue.

 

Le 3 Mars 2018

Manifestation pour la fermeture de l’Arcadia

Dans le cadre du Week end contre l’Arcadia et son monde, 3ème manifestation pour la fermeture du local fasciste à Strasbourg.

RDV place de Zurich à 14h. En fin de manif, nous nous retrouverons au Molodoï pour partager un repas et pour un concert de soutien (entrée prix libre) au collectif Fermons l’Arcadia !